Lors de la vente de votre bien immobilier (maison ou appartement), vous pouvez passer par une agence immobilière pour être mieux accompagné. Cet accompagnement est formalisé par la signature d’un mandat qui est un contrat entre le mandant (vendeur) et le mandataire (agence immobilière). Le mandat doit être écrit, comporté des mentions obligatoires : les identités des parties, la désignation du bien, le prix net vendeur, les frais d’agence TTC, la partie qui a la charge des honoraires, le numéro de mandat et enfin la durée du mandat.

Sachez qu’il existe trois types de mandat :

Le mandat exclusif :

Dans le cadre de ce mandat, le vendeur confie à l’agent immobilier l’exclusivité de la vente de son bien pour trouver un acquéreur pendant une période fixée par le mandat (qui ne peut être supérieure à trois mois). Durant cette période initiale, le propriétaire ne pourra pas s’adresser à un autre agent immobilier, ni même trouver lui-même un acquéreur.

Le mandat semi-exclusif :

Ce mandat est un compromis entre le mandat exclusif et le mandat simple. Bien que l’exclusivité soit confiée à l’agence, si le vendeur trouve un acquéreur, il est en droit de vendre directement son bien sans passer par l’agence.

Le mandat simple :

l’agent immobilier n’a pas l’exclusivité de la vente. Le propriétaire reste donc libre de passer par une agence immobilière ou de conclure la vente directement avec l’acquéreur.

Avant de choisir votre mandat de vente, il est important de demander à l’agent immobilier toutes les informations en vue de choisir l’engagement le plus adapté à vos attentes.  Le professionnel de l’immobilier n’a pas le droit de vous imposer un quelconque mandat. Afin d’accomplir son devoir d’information, il doit tout simplement vous expliquer les avantages et les inconvénients de chaque type de vente. Une fois que vous avez bien compris les types de mandats, vous pouvez signer le mandat de votre choix.